AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 drunk conversation, again . | Pv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: drunk conversation, again . | Pv   Jeu 24 Avr - 0:57




    Mau tituba. Le jeune homme chancela de gauche à droite, la terre tournant tout d’un coup beaucoup plus vite tout d’un coup. Il écarquilla les yeux ; avançant un peu plus doucement pour ne pas s’écrouler au sol. Le brun s’accrochait aux murs pour ne pas tomber, ses jambes manquant de se dérober à chaque pas. Il était peut-être bourré… Il ne savait plus trop bien.
    Son corps heurta finalement une porte, alors qu’il avait une soudaine envie de vomir. Il frappa alors à la porte, assez fort pour que le bruit se répercute dans tout le couloir.
    Un homme passa, le ventre rebondit. Son regard dévia vers Maureen sans surprise, mais plutôt une sorte de résignation. Tous les samedis soirs c’était le même cirque avec le jeune cow-boy locataire… De toute façon, ce n’était pas comme s’il allait aider le jeune homme, lui tenir les cheveux lorsqu’il vomirait. Non, qu’il se démerde.
    C’était un peu la devise de Star Street, une rue qui portait bien mal son nom. « Se démerder » était le but,… Il ne fallait pas se battre pour survivre, mais en tout cas surveiller ses arrières et payer son loyer dans les temps était de mise. Rien de bien rutilant donc, dans ces murs couverts de pisse, la rue emplie d’immondices… Non, vraiment, personne ne voulait habiter là.
    Mais revenons au cas de ce pauvre Maureen Thanderson. Le jeune homme tambourinait donc, son poing frappant la porte avec le peu de forces qui lui restait.
    « Sophia ! Ouvre… »
    Il reprit son souffle, inspirant un bon coup pour ne pas repeindre la porte de la jeune femme de vomi, enfin, plutôt de bile – il avait bu à jeun ce soir là.
    « Ouvre-moi ! » ordonna-t-il, tentant de rendre sa voix normale… en vain. Rien qu’à l’intonation, on pouvait deviner que le degré d’alcool dans le sang du jeune homme était élevé, bien trop élevé déjà…
    Il se laissa alors glisser au bas de la porte, ses jambes ne pouvant porter plus longtemps cette masse de muscles imbibés d’alcool.
    La soirée avait pourtant bien commencé. Le jeune homme avait quitté le ranch aux alentours de cinq heures de l’après midi, et était rentré chez lui le moral confiant. Au passage, il avait laissé un petit mot à sa voisine de palier, mais aussi son amie de secours lorsqu’il était en manque de fille pour combler son samedi soir –il fallait bien l’avouer, mais Sophia ne s’en plaignait pas de toute façon. Petit mot, qui stipulait, que les deux se retrouveraient au Dead Coyote Saloon, autrement dit le bar de la ville. Maureen James n’avait même pas attendu la confirmation de Sophia, à vrai dire il était persuadé qu’elle viendrait, comme toujours… Non pas qu’il la prenne pour son esclave sexuel, mais… enfin… Passons.
    Il avait donc prit une douche rapide, pestant encore contre le manque d’eau chaude – on était au Texas, mais tout de même les douches écossaises n’étaient pas faites pour James-, puis s’était rendu en ville. Là, il avait fait quelques courses composées d’aliments basiques et sains –pâtes, sauce tomate en conserve, pizzas surgelées et sodas, sans oublier quelques packs de six bien sûr. Le jeune homme avait remonté les courses à son appartement, avant de partir vers le bar, pour de bon cette fois-ci. Il avait bien sonné à la porte de Sophia, mais elle était absente… Un coup d’œil à sa montre lui avait confirmé qu’il était déjà en retard. Il en avait donc déduit en toute logique qu’elle était déjà là bas, à l’attendre devant un gin tonic, le premier d’une longue soirée.
    Le cow-boy s’était alors rendu au bar, retrouvant son ami Uriel, mais aucune trace de sa belle. Où était-elle encore passée ? Prenant son mal en patience, Maureen commanda une vodka, deux vodkas, trois, quatre… et après il ne savait plus. Il avait surement enchainé au scotch, ce qui expliquerait ce petit arrière gout dans son haleine, là. Surement aussi, que Uriel l’avait fichu dehors alors qu’il devenait trop tapageur… Ce qui expliquerait aussi pourquoi il avait mystérieusement perdu ses clefs de voiture. Uriel lui avait piqué pour qu’il ne conduise pas, et rentre plutôt en rampant sur le trottoir. Tout s’expliquait ! Un petit rire ironique passa la barrière des lèvres de Mau. S’il se rappelait de l’histoire des clefs, c’était qu’il ne devait pas être si bourré que ça. Mais ouais…

    Son poing vînt s’écraser sur la porte à nouveau. Elle l’avait laissé en plan, elle lui avait foutu un lapin… Sophia lui avait foutu un lapin. Il frappa à nouveau.
    « Sophia, s’il te plait… J’ai b’soin d’te pa-… parler. » articula-t-il assez difficilement, la voix suppliante.
    Allait-elle vraiment le laisser là, devant la porte, alors qu’il agonisait ?



.
Revenir en haut Aller en bas
 
drunk conversation, again . | Pv
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cause everybody's drunk, loud and pissed off {Feat. June
» Petite conversation =) [PV Takeji et Ren]
» Conversation au clair de Lune
» THÈME: Quand les fleurs emmène de la conversation...
» Drunk on love (2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Ecstasy of Gold :: FOR A FEW DOLLARS MORE :: Graveyard :: EOG I :: RP-
Sauter vers: