AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 HOLY CRAP ! [R.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caitlin Bloodsworth
GET IN MY FLYING SAUCER.
avatar

Nombre de messages : 1030
Age : 27
Crédit : © sadhighs;florescentia.
Nickname : Api.
Gold is : Forbidden love and sunset.
Date d'inscription : 16/04/2008

Gold Rush
Living Place: La Escalera Ranch
Job: Precious Heiress.
A fistful of names:

MessageSujet: HOLY CRAP ! [R.]   Jeu 26 Juin - 20:34

Quinn appuya d’un coup sec sur la pédale de frein, bloquant le véhicule un peu trop vite, faisant avancer les deux têtes blondes des sœurs Foster en avant. L’aînée crut entendre un « tu sais vraiment pas conduire » que marmonna sa sœur, mais elle ne put en jurer donc se tut, refermant la vitre de la voiture, en poussant sur la vieille moulinette du gros pick up rouge, dont le temps commençait à avoir raison de la peinture vermillon. Elle poussa contre la lourde portière et sauta du haut du siège conducteur, s’armant d’une lampe torche couleur argenté, dont l’ampoule faisait la taille d’un point et éclairait suffisamment largement pour couvrir son champ de vision. De son mètre cinquante, elle gonfla sa poitrine, prenant une profonde inspiration, et alluma d’un même mouvement sa lampe torche, se rendant compte avec horreur que le terrain était boueux de la violente averse qui était tombée il y a plusieurs heures à présent. Elle se félicita d’avoir pris l’initiative de mettre des bottes mais ne put s’empêcher de jurer, tout en faisant le tour de la voiture par l’avant pour rejoindre sa sœur.

« Je te retiens toi et ton cabot miteux. Y’a des jours je me dis « Mais Quinn pourquoi tu ne lui as pas offert un porte-clé ou un billet de cinquante dollar ? »… »

Elle pataugea dans la boue, imitant avec ses lèvres le bruit de succion que faisaient ses bottes dans l’épaisse mélasse de terre humide. Elle soupira, et balaya l’allée qui se dressait devant elles d’un coup rapide de lampe torche. Son cœur sembla ne faire qu’un tour alors que la lumière éclaira l’écriteau qui pendait dans le vide, l’écriture disparaissant aussi à l’usure : « Wild Cemetery ». Quinn eut une espèce de haut le corps, et hocha la tête, et observant sa sœur.

« Nom de Dieu de putain de bordel de merde pourquoi ton chien est venu se fourrer ici ? Il n’aurait pas pu choisir le petit paradis rose et bleu décoré d’arc en ciel des chiens perdus ? »

Elle marqua une longue pause, se rappelant avec effroi qu’elle n’avait jamais mis les pieds ici. Enfin si, autrefois, avec Mely, Sid et sa sœur, au petit couché de Soleil. Mais Quinn pouvait alors dire qu’elle ne mettrait jamais les pieds là dedans ? Non, parce qu’elle était plus fier qu’un bœuf, et avouer à sa sœur, sa sœur cadette même, qu’elle avait une peur bleue des morts, des cimetières et qu’elle croyait aux histoires de fantômes ça lui ferait perdre toute crédibilité, bien que la crédibilité de Quinn vaille autant qu’un colt sans canon ni balle. Elle prit alors une courte inspiration, et prit l’initiative de mener la marche, ce qui après tout logique puisque étant la plus âgée, c’est elle qui avait le droit de porter la lampe torche.

Déposant sa main sur le fer froid de la grille, elle hésita un instant, se retournant d’un coup vers sa sœur, lui pointant l’objectif lumineux dans les yeux.
« T’es sûre qu’on est obligée de rentrer ici ? Non parce que j’aimerais que tu ne sois pas sûre pour que je sois sûre que j’ai pas besoin d’être sûre d’avoir un peu peur quoi. Donc il faut vraiment qu’on soit sûre. T’es sûre ? »
Devant le visage effaré de sa sœur, elle leva les yeux au ciel en soupirant et se retourna pour pousser la grille du cimetière. Satané de clébard à la con, hurla une voix au fond d’elle, qui refusait catégoriquement que ses jambes avancent un peu plus. Pourquoi ce chien avait il peur de l’orage ? Pourquoi Joan ne savait jamais fermer correctement les portes ? Pourquoi tout le monde, même les animaux donnaient l’impression d’avoir des cerveaux de blondes dans ce ranch ?

Le cimetière était autrefois très organisé : dans les vieux livres de la Bibliothèque, on pouvait voir d’ancienne photo du cimetière où les allées étaient toutes parallèles et perpendiculaires. Mais avec l’accroissement toujours grandissants du nombre de morts mystérieuses dans la ville, les tombeaux ont commencé à se multiplier, et les corps furent enterrés n’importe où et surtout n’importe comment. Du coup, ça faisait pire que peur, on aurait dis que la terre avait été retournée dans tous les sens, comme si l’Enfer cherchait à sortir. Un frisson froid parcouru l’échine de Quinn qui se stoppa, colla alors son bras à celui de sa sœur pour sentir le contact physique entre elle.


« Bon surtout tu me laisses pas hein. » Elle marqua une pause, sa phrase résonnait comme si elle voulait protéger sa petite sœur puis elle ajouta « Sinon je te jure que je me fais pipi dessus. »

_________________

I REMEMBER HOW IT USED TO BE, SWAN
IN THE WATER, YOU'RE MOVING SO ELEGANTLY

❝ made me promise I'd try, to find my way back in this life.
Hope there is a way, to give me a sign you're okay.
Reminds me again it's worth it all, so I can go home.❞

STOP AUX MOUTONS, "ESSAYEZ DE COPIER CA C*NNARDS"
I'M A DWARF AND I'M PROUD OF IT
I'M A SLYTHERIN AND POTTER STINKS
PACSEE A BIRDIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lapetitekelly.livejournal.com/
Sawyer C. Foxwood
QUEEN SALOPERITYI need to feel your hand upon my face
avatar

Nombre de messages : 2563
Age : 28
Crédit : Psychozee, inthe_sunshine & birdshapedcloud @lj
Nickname : Birdie
Gold is : peace and moving on
Date d'inscription : 16/04/2008

Gold Rush
Living Place: Red Horse Star Ranch
Job: waitress at the Country restaurant
A fistful of names:

MessageSujet: Re: HOLY CRAP ! [R.]   Jeu 3 Juil - 18:32

Elle était persuadée d’avoir fermé la porte de la cuisine, elle en était sûre. Mais si, elle avait eu la main sur la poignée et elle avait tiré le panneau de bois jusqu’à entendre un petit clic. Si la porte s’était ouverte, c’était de la faute des grosses bourrasques qui avaient soufflé à décorner les bœufs du ranch. Et comment aurait-elle pu prévoir que son chien sauterait de ses bras, se carapaterait tel batman dans sa batmobile en direction de la cuisine et sortirait du ranch en couinant ? Nous sommes bien d’accord, personne n’aurait pu l’imaginer. Bref, suite à cet évènement qui avait mis Joan dans tous ses états, Quinn avait réussi à attacher sa sœur sur une chaise pour l’empêcher de sortir avant une accalmie qui s’était finalement présentée, et comme Joan pleurait littéralement sur son épaule, et qu’elle lui avait offert cette boule de poils en forme de brosse à récurer, elle avait fini par céder et était sortie secourir la petite bête.

Un coup d’œil et les petites traces de pattes laissées par terre leur avaient appris que le chien avait pris la direction du cimetière. Rien de bien sympathique, mais Joan espérait secrètement que c’était juste une direction qu’il avait pris, et que la petite chienne n’y était pas allée. Mais comme elles n’avaient vu aucune brosse à cabinets sur la route, elles en avaient silencieusement déduit que la pauvre bête était partie se réfugier dans ce tas d’os abandonnés. Les mains en avant posées sur le tableau de bord pour éviter de se prendre la tête dans le pare-brise quand Quinn avait freiné, Joan grommela des injures bien senties sur sa façon de conduire et ouvrit la portière avant de sauter à terre. Dans une flaque de boue. Et voilà. Une paire de santiags niquées.

« Foutredieu de saloperie de connerie de mes deux. »

Et pourquoi c’était TOUJOURS Quinn qui tenait la lampe torche ? Hein ? Joan referma la porte du pick up en la faisant violemment claquer, et le bruit se répandit comme une traînée de pétrole dans le silence inquiétant du cimetière. Pour peu, il aurait résonné sur les squelettes et Joan aurait été à peine surprise d’entendre jouer du xylophone sur des tibias.

« Ecoute c’est toi qui me l’a offert alors je l’aime comme je t’aime mais je dois dire que pour l’instant vous me faites profondément chier tous les deux. »

La grande blonde contourna la voiture et s’approcha de la grille devant laquelle Quinn s’était figée comme une statue. Joan baissa les yeux vers sa sœur aînée qui venait de se rapprocher d’elle, et dans un long et profond soupir d’exaspération elle donna un coup de botte dans la grille qui s’ouvrit dans un grincement strident.

« Ouais je suis sûre, on retrouve Plum et on se casse vite fait bien fait. Comme ça tu pourras aller faire pipi au saloon. »

Elle donna un coup de hanche pour décoller sa botte qui s’était enfoncée dans la boue élastique, et elle fit un pas dans le cimetière. Bon c’est vrai, elle devait l’admettre, c’était vraiment effrayant comme endroit. On aurait dit le cimetière de la maison hantée de disneyland sauf qu’il n’y avait pas de petit gros en train de manger une barbe à papa pour lui rappeler qu’elle était dans un parc d’attraction. Après avoir fait quelques pas dans le halo lumineux de la lampe torche, et après avoir fait comme si elle ne voyait pas les magnifiques crânes d’animaux qui jonchaient le sol et qui avait l’air de la regarder par leurs orbites vides malgré le fait qu’ils n’aient plus d’yeux pour le faire, Joan mit ses mains en porte-voix et commença à appeler son chien.

« PLUM ! PLUUUUUUM ! OÙ ES-TU MON CHIEEEEN ? »

Un petit couinement qui venait du fond du cimetière attira son attention et elle précipita le pas pour se diriger vers un grand caveau, tout en continuant d’appeler. Derrière elle elle entendait les petits pas de Quinn qui la suivait en secouant la lampe torche tellement elle tremblait. Finalement, deux petits yeux brillants sortir de l’obscurité alors qu’elles étaient juste devant l’entrée du mausolée, et un jappement amical leur signala que c’était bien Plum qui était sortie de son trou. Le chien sauta dans les bras de Joan, soulagée, mais cette émouvante scène de retrouvailles fut bientôt interrompue par un craquement de branche. Joan se retourna.

« Quinn, c’est toi ? »

_________________

I'LL BE THERE WAITING FOR YOU
Darling I'll bathe your skin
I'll even wash your clothes
Darling I'll kiss your eyes
And lay down on your rug


I'M STEVEN R. MCQUEEN'S HIDDEN WIFE
PACSEE AVEC API
TROLOLO !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdshapedcloud
 
HOLY CRAP ! [R.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» you're full of crap ? Cheryl
» Holy Knight
» the holy bible
» crap ? blurring the lines between real and the fake (finished)
» (+) Who has two thumbs and doesn’t give a crap ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Ecstasy of Gold :: FOR A FEW DOLLARS MORE :: Graveyard :: EOG I :: RP-
Sauter vers: